lundi 4 novembre 2019


San Carlos de Bariloche

San Carlos de Bariloche ou Bariloche est la ville la plus fréquentée de la Patagonie Argentine. Son nom est un dérivé du mot « Vuriloche » qui signifie « le peuple de l’autre côté de la montagne » en langage Mapuche (langage du peuple local) .
Cette ville est située dans le parc Nahuel Huapi en face du lac du même nom avec en prime une magnifique vue sur la Cordillère des Andes. Même si le dépaysement est plus léger que dans la région des glaciers, Bariloche n’en demeure pas moins un incontournable de votre voyage !
Installée dans cette ville depuis 2011, l’agence Ultima Patagonia vous livre tous ses conseils pour optimiser votre séjour à Bariloche.

Une station de ski en Hiver, un spot de randonnée en été

La ville se situe à 893m d’altitude et jouit d’un climat méditerranéen froid. Pour les sud-Américains, Bariloche rime avec ski. À 19 kilomètres du centre ville, se trouve la «  plus grosse station de ski d’Amérique Latine » : Cerro Catedral.                        
Avec son point culminant s’élevant à 2100m, la station dispose de centaines de kilomètres de piste skiable. L’occasion de pratiquer les sports d’hiver avec une vue imprenable sur le lac Nahuel Huapi. C’est pendant la grosse saison d’hiver que les habitants du continent se retrouvent dans cette petite ville qui devient officieusement la capitale de la Patagonie. 
Aussi, saviez-vous qu’il existe une tradition argentine ? Les lycéens entreprennent un voyage d’une semaine pour célébrer la fin de leur scolarité à Bariloche. Ils se baladent par groupe de 20-25 et sont tous vêtus du même « uniforme » ; l’occasion pour eux de profiter des pistes de ski mais également des festivités locales.
    Pour la grande saison d’été, les randonnées et les treks sont à l’honneur. Les touristes du monde entier viennent profiter de ses options pédestres dont certaines n’ont rien à envier à El Chalten. Parmi celles-ci on compte le trek laguna azul qui offre une grande diversité géologique. Pour les plus courageux, vous pouvez tenter le trek Lopez -Punta Negra qui présente un peu plus de difficultés. 
Les randonnées à la journée quant à elles sont nombreuses et toutes référencées sur le site de Bariloche. Dans les incontournables on note l’ascension au refuge Frey ou Lopez ainsi que le cerro Otto (accessible en télésiège).

Vue sur la laguna azul


Circuito chico : un lieu privilégié

                Ce tour durant 2h ou une journée entière est la balade idéale ! Un peu de marche, un peu de voiture et des points de vue qui sont considérés par certains comme les plus beaux de Patagonie.
Premier stop obligatoire : le Cerro Campanario! Relativement simple d’accès, on peut l’atteindre soit en marchant une heure soit par télésiège. Et à l’arrivée, un spectacle inoubliable vous attend !
Votre route vous mènera également dans le parc Llao Llao où plusieurs options s’offriront à vous. Commencez par admirer l’impressionnant hôtel du même nom (l’un des plus beaux d’Argentine) pour ensuite aller au port de Pañuelo et partir faire une excursion nautique sur le Nahuel Huapi. Arrivé à l’Isla victoria, vous pourrez visiter la forêt Arayanes qui compte des arbres uniques au monde. Revenu sur le rivage, une autre randonnée se trouve à deux pas : le Cerro Llao Llao d’où vous pourrez observer un autre vue magnifique donnant sur le lac.


Point de vue cerro llao llao

Randonnée Équestre, un aller simple hors des sentiers battus

 Comme la Patagonie en général, Bariloche est une terre de « gaucho » que l’on pourrait définir comme les « cowboys » locaux. Reconnaissables très facilement à l’aide de leurs bérets dont l’origine provient du pays Basque, ils sont également d’excellents cavaliers. Leur technique est bien particulière : une main pour tenir les rênes, l’autre pour manœuvrer le bétail. 
Si vous souhaitez vous prendre pour un gaucho ou pour San Martin qui traversa la cordillère 200 ans plus tôt, faites une randonnée à cheval qui vous entraînera au cœur des Andes ! Beaucoup moins touristique que les randonnées et très authentique, un souvenir que vous n’êtes pas prêt d’oublier 

Traversée des Andes à cheval

Une influence Germano-suisse

    Bariloche s’est construite au travers de deux communautés étrangères : Allemande et Suisse. Une ville dans le parc porte d’ailleurs le nom de «Colonie Suisse » (Colonia suiza). Outre les paysages alpins, vous verrez ainsi beaucoup de bâtiments réalisés en bois dans la ville et ses environs, ressemblant aux chalets traditionnels helvétiques.
La gastronomie est également à l’honneur. Entre apéritif en terrasse et dégustation de chocolat, vous ne manquerez pas d’en profiter quelle que soit la saison !
Lorsque vous aurez fini les randonnées du circuito chico, nous vous recommandons d’aller boire une bière au bar « PATAGONIA » qui offre en prime une superbe vue sur le parc Nahuel Huapi ; Un régal pour les yeux ainsi que pour vos papilles gustatives ! 

Vue depuis le bar « Patagonia »
Bariloche est sans aucun doute l’une des villes les plus complètes de la « région la plus au sud du monde ».
 Avec son emplacement unique et la pluralité des activités qu’elle propose, elle est un passage obligatoire de plusieurs jours lors de votre séjour en Patagonie. D’autant qu’elle représente l’un des deux points de départ pour la mystique route des 7 lacs qui la relie San Martin de los Andes.

Vous souhaitez passer par Bariloche pendant votre voyage en Argentine ? Parlons-en ensemble! Contactez notre agence à contact@ultima-patagonia.com afin que votre souhait devienne une réalité sur-mesure! 



mercredi 11 septembre 2019







Quand partir en Patagonie ?

Considérée comme étant l’une des régions les plus au sud du monde, la Patagonie est une destination de rêve pour la grande majorité des voyageurs.  Entre lacs, glaciers, montagnes et randonnées, vous aurez vraiment du mal à ne pas savoir que faire en venant par ici ! Afin d’optimiser son temps et ses activités, il est important d’avoir toutes les informations météorologiques au préalable. Car, si la Patagonie propose des paysages aussi diversifiés, c’est en vertu d’un climat très changeant en fonction de chacune des saisons.
Experte du tourisme sur mesure depuis 2011, l’agence Ultima Patagonia vous livre tous ses conseils pour partir au bon moment à la découverte de la Patagonie.

Quelle est la meilleure saison ?
Tout dépend du type d’activité que vous souhaitez faire et de ce vous aimez évidemment! 
Les deux saisons les plus touristiques sont l’Été et l’Hiver. Mais il est tout à fait envisageable de partir au Printemps ou en Automne où vous retrouverez moins de monde et des prix légèrement moins chers concernant les consommations locales.
Pour rappel, à l’hémisphère sud,  les saisons sont toutes inversées (Été français = Hiver argentin et vice versa) et présentent des températures extrêmes. 

Septembre - Novembre : Le Printemps Patagonien 
La saison des sports d'hiver se finit, arrive alors le Printemps qui est la meilleure saison d‘entre deux !
Le froid s’estompe petit à petit au nord entre Bariloche et El Bolsón laissant place à des journées ensoleillées annonçant l’Été qui n’est plus très loin. Les températures vont de 10 à 20 degrés.
Nos recommandations : La meilleure saison pour ceux qui souhaite pratiquer la pêche. Les petites randonnées sont également une option sans aller trop haut à cause de la neige encore très présente. La nature est très changeante en cette saison. La forêt se fleurit, la neige commence à fondre, un magnifique spectacle pour les amateurs de photographie !
Le printemps est également connu pour être la saison d’accouplement des baleines. La côte atlantique devient alors le meilleur endroit d’Amérique du sud pour admirer ces animaux splendides qui en plus de remonter à la surface, sautent !

Décembre - Février : L’Été Patagonien 
Ça y est, la haute saison commence enfin !
Les amoureux de la randonnée vont pouvoir en profiter pendant trois mois. À cette période,  toute la région se métamorphose pour atteindre des pics de fréquentation avec, comme principale conséquence, une forte hausse des prix. Des touristes en provenance du monde entier viennent pour réaliser le voyage de leur vie. Si vous voyagez via une agence, il est recommandé de réserver le plus tôt possible pour être sûr d’obtenir les meilleures offres.
La température moyenne se situe aux alentours de 20 degrés et atteint facilement les 30 degrés lorsque vous êtes en légère altitude (800m).
Nos recommandations : L’Été est sans hésitations la saison où vous aurez le plus gros panel de possibilités pour vos activités. Vous pouvez aisément faire des randonnées dans des parcs nationaux qui comptent parmi les plus beaux du monde comme « Torres del Paine » ou encore « los glaciares » afin d’admirer l’impressionnant Fitz roy près d’El Chalten. Pour encore plus d’exotisme,  aller voir les glaciers comme le « Perito Moreno » ou « Upsala » ou même faire une croisière en Antarctique depuis Ushuaia!
L´été est sans contexte le mois pour réaliser les plus belles excursions en Patagonie et pour boire une bonne bière en terrasse au soleil ;)

Mars - Mai : L’Automne Patagonien 

Profitez de la fin de l’Été calmement !
La première partie reste agréable. Les températures restent douces (15 à 20 degrés) avant de baisser significativement (5 à 15 degrés).  Les activités d’été sont encore envisageables au mois de mars avec en plus des prix bien inférieurs à ceux appliqués en haute saison ! 
Nos recommandations : Sur toute l’année,  l’automne est sûrement la saison qui offre le moins de possibilités. Le climat est très changeant le dernier mois avec l’approche de l'hiver. La première moitié reste cependant attrayante, notamment avec les changements de couleur du parc de la Terre de Feu ou encore avec la possibilité de réaliser une randonnée à cheval dans une Estancia
La saison la plus marquée par les écarts de températures, dernière chance de vous baigner dans les lacs avant de sortir la doudoune ! 

Juin - Août : L’Hiver Patagonien 
La deuxième haute saison en Patagonie et pas des moindres  : l´hiver ! 
La région est alors recouverte d’un voile blanc qui ravira les amoureux de ski / snowboard dans le nord de la région. Les températures tombent régulièrement dans le négatif mais bien équipés, vous y survivrez sans problème !
En cette saison, les prix remontent et les touristes sont majoritairement sud américains. Ils viennent pour profiter d’un spectacle qu’ils ne trouveront nulle part ailleurs en Amérique Latine.
 Nos recommandations : La région de Bariloche est la plus intéressante en cette saison. Non loin de la frontière chilienne, la ville détient une vue à couper le souffle sur la cordillère des andes Avec le Cerro Catedral à 18 kilomètres du centre ville, vous pourrez agréablement profiter de la station de ski la plus célèbre d’Amérique Latine. Il en va de même pour les spécialités culinaires locales comme la bière et le chocolat dont la réputation n’est plus à faire.

La saison qui révèle la patagonie sous son vrai froid! Si vous aimez la neige, le spectacle en vaut la peine :)


La Patagonie est la région la plus belle d’Argentine grâce à ses multiples facettes. Loin certes, mais quelle que soit la saison, vous trouverez toujours des choses grandioses ( Torres del paine, Fitz roy et le Lac Nahuel Huapi) et quasi inexistant en Europe ( glacier Perito Moreno,  Upsala et vue sur baleines ). Une destination à recommander les yeux fermés !

Vous souhaitez réaliser un voyage en Patagonie et vous ne savez pas par où commencer ? Parlons-en ensemble! Contactez notre agence à contact@ultima-patagonia.com  afin que votre rêve devienne une réalité sur mesure! 

vendredi 13 avril 2018

Sur les traces de Butch Cassidy et le Kid..... en Patagonie!

Tout le monde connaît l'histoire de cette bande, menée par Butch Cassidy, qui braquait des banques et des trains.
Tout le monde a vu le film mythique d'Hollywood où l'une de ses déclinaisons plus modernes.
Et tout le monde connaît la fin tragique de Butch Cassidy et le Kid en Bolivie.
Oui.... mais très peu connaissent les détails de leur cavale et comment la route de Butch Cassidy, Sundance Kid et Ethel (Etta) Place, sa femme, s'est arrêtée quelques années en Patagonie et ce, tout près de chez nous, dans la  région des lacs.

Remettons-nous dans le contexte...
En 1901, les têtes de cette "peu" joyeuse bande, se trouvent sur toutes les affiches du pays. C'est pourquoi, Butch Cassidy et le Kid , accompagné d'Etta, décident d'embarquer sur un bateau en direction de l'Amérique du Sud. Et c'est à Buenos Aires, qu'ils débarquent et décident d'acheter des terres. Ils se trouvent rapidement en possession de 6000 hectares, à Cholila, au coeur de la Patagonie.
Les voici dans un train en direction de Cipoletti d'où ils terminent leur chemin à cheval.
Lorsqu'ils arrivent, il furent surpris par la beauté de cette vallée au pied de la Cordillère et s'y installèrent sous de faux noms puis achetèrent rapidement des bêtes.



En respectables voisins, ils reçurent la visite de Jared Jones, le premier colon du lac Nahuel Napi, des familles d'origine galloise, ou encore le gouverneur de la province de Chubut: Julio Lezana avec qui Etta a, semble-t-il, dansé une samba mémorable dont on parle encore aujourd'hui.
Toujours très corrects avec les habitants, Butch Cassidy est même qualifié de sympathique et sociable.
Cependant, un soir, alors que tous les trois dînent avec une famille, un chien entre dans la maison avec, dans sa machoire, une main d'homme. Personne ne dit rien, mais l'on commença à penser dans le village que ce groupe devait faire des affaires obscures.  Et on commença petit à petit à les mettre en relation avec cette bande de brigants venue des Etats-Unis dont on commence à entendre parler.

Ils vécurent là plusieurs années et auraient pu y finir leurs jours.... Mais chassez le naturel et il revient au galop.
L'argent vient à manquer. C'est alors, que commencèrent une série de braquage en Argentine. Les versions divergent mais plusieurs s'accordent à dire que c'est l'oeuvre de Butch Cassidy et le Kid, même si ils n'ont jamais été formellement identifiés.
 Leurs têtes étant mises à prix, ils décidèrent de vendre leur propriété, se dirigèrent vers Bariloche d'où ils prirent un bateau pour s'enfuir au Chili. Nous sommes en 1905.
Quelque part au milieu de cette cavale, Etta abandonna ses deux compèrent, peut être lasse de cette vie, et l'histoire dit qu'elle retourna sans doute aux Etats-Unis.

L'histoire reste assez floue sur la suite des événements, et ce jusqu'en 1908. Nous retrouvons Butch et le Kid travaillant pour des entreprises minières dans les andes boliviennes. C'est là qu'ils firent leur dernier coup. Le 6 novembre 1908, l'aventure se termine, ils sont rattrapés et encerclés par l'armée dans le petit village de San Vicente. Pour ne pas mourir tués, ils se seraient apparemment suicidés...

Mais en 1991, des analyses ADN sont faites sur les restes de leurs tombes et ne donnent pas de concordance avec leurs descendants encore vivants.
La soeur de Butch Cassidy affirmera longtemps qu'il est rentré aux Etats -Unis, tout comme son fidèle partenaire où ils ont tous les deux vécu de vieux jours.
Le mystère reste entier...

Si vous aussi vous avez envie de vous promener en Patagonie et découvrir les paysages qui ont fait craquer les plus grands bandits de la fin du 19ème siècle, n'hésitez pas à nous contacter. Notre équipe vous proposera des voyages sur mesure à la découverte des coins les plus reculés de la Patagonie.

mardi 15 novembre 2016

Delphine et l'ascension du volcan Villarrica


La région des lacs et des volcans de Patagonie est une découverte somptueuse. Paysages désertiques,  camaïeux de bleu offerts par d'immenses étendues d'eau, sommets enneigés... Alors, par une journée de beau temps, Delphine s'est lancée à l'assaut de cette nature incroyable  ! Partie faire l'ascension du Volcan Villarrica, elle nous dévoile les temps forts de son aventure. Echappée belle  ! 



«  Ahhhh le Volcan Villarrica, ce monstre de 2847 mètres surplombant un lac du même nom et la ville de Pucón  ! D'en bas, il est déjà incroyable, d'autant plus lorsque l'on sait qu'il est encore en activité. Chaque jour, ses quelques fumées et cendres s'élèvent lentement vers le ciel bleu des Andes. Et sa dernière éruption date de 2015... Autant dire, d'hier  ! On aurait pu être intimidé, mais... On sait qu'au sommet, la vue porte sur une ribambelle de lacs et volcans jouant à cache-cache entre l’Argentine et le Chili. Alors, je ne manquerais ça pour rien au monde  ! 

Ce matin-là, direction Pucón pour récupérer mon matériel  : crampons, piolets, casque et autres ustensiles nécessaires. Un équipement indispensable, car une partie de la randonnée se déroulera dans la neige  ! C'est en bus que je pars rejoindre le camp de base du volcan. Le chauffeur fait hurler un bon vieux diesel pour avaler les dénivelés importants, alors que les phares éclairent la forêt encore endormie et la piste cassante. Nous voilà déjà à 1000 m au-dessus du niveau de la mer  et nous commençons à apercevoir ce monstre à la forme quasi parfaite, le volcan Villarrica... Dans le ciel, le dôme enfumé du volcan marque le but de la journée  : grimper 1.400 mètres pour dominer le cratère et la région.

Puis arrive le briefing des guides. Derniers conseils et… c’est parti. Il est un peu plus de 7h00 du matin et les premières lumières du jour viennent guider nos pas tandis que nous calons progressivement un rythme de croisière.


Dans la première partie de la montée, le sommet paraît encore bien loin alors que d’autres touristes, qui attaquent l’ascension, ressemblent déjà à un régiment de fourmis entamant leur journée de labeurs...



Ce sont les guides qui donnent le rythme. Et au fur et à mesure, le groupe de départ se scinde naturellement en petites équipes. Je passerai la journée avec Carlos, un homme attentif et sérieux, et deux frères venus de Porto Alegre au Brésil.

Ici, nous sommes loin des altitudes de l’altiplano bolivien ou des sommets de la Cordillère Royale qui domine le lac Titicaca, pourtant le souffle se fait de plus en plus court... Quant aux jambes  ?  Elles répondent avec moins d’agilité et d’énergie.



Quelques pauses et quelques barres de céréales pour recharger les batteries... Voilà déjà 4 heures et demie que nous montons, montons et montons encore  ! Puis tout à coup, nous découvrons un monde nouveau et magique...  Le monde du cratère qui bouillonne et ronronne. Alors que nous sommes au sommet, la neige disparaît subitement. Elle laisse place à un terrain noir et particulier, quasi lunaire. Quel contraste  ! 



Avec Carlos, nous contournons le cratère de 200 mètres de diamètre. D’un côté nous restons paralysés par la force du cratère et de sa cheminée crachant des vapeurs sulfureuses. De l’autre, nous admirons le spectacle splendide de cette région truffée de montagnes, lacs et autres volcans à perte de vue. Un magnifique 360 degrés  !




C'est devant un panorama à couper le souffle que nous savourons sandwich et malbak... Puis, voilà qu'on nous parle du retour. Et là, surprise... Nous n’avions pas soupçonné qu’il se ferait de la sorte  ! Nouveau briefing des guides pour nous expliquer le modus operandi. Nous nous équipons d’une espèce de luge en toile que nous harnachons autour de nos fesses et découvrons rapidement les voies pour la descente. Sur la paroi du volcan, des sortes de canaux en ligne droite font penser à une piste de bobsled ou skeleton. 3,2,1... GO  ! Nous nous élançons pour une impressionnante descente. On glisse à vive allure tout en profitant des paysages  !  Rigolades, gamelles, glissades, travers, tête-à-queue… On affine progressivement la technique… Une fois en bas, on aurait presque envie de remonter pour revivre cette expérience ludique.



Alors, des souvenirs plein la tête et (ne le cachons pas...) les membres bien fatigués, nous n'avons plus qu'une hâte  : rejoindre nos pénates. Mais quelle journée. Quelle splendide journée  !!!  »

Si tout comme Delphine, vous souhaitez vivre cette expérience inoubliable,  n'hésitez pas à    contacter notre agence de voyage.

vendredi 4 novembre 2016

5 choses à faire dans la province de Neuquén


Province de Neuquén, à l'extrémité nord-ouest de la Patagonie argentine. Ici, les paysages majestueux sont légion  ! Si la durée de votre voyage en Patagonie vous le permet, attardez-vous des jours et des jours dans ce petit paradis terrestre. Dans tous les cas et quel que soit le temps que vous y passerez, livrez-vous à ces 5 excursions... Elles vont vous faire chavirer  ! 

Lac Traful

L’ascension du volcan Lanin (face Nord)

Il est l'un des plus hauts volcans de Patagonie  : 3776 mètres et dépassent, avec ses 1500 mètres en plus, tous les autres sommets qui l'entourent. C'est dire le panorama auquel vous aurez droit après avoir fourni quelques efforts  ! De mars à octobre, vous apprécierez une montée en ski de rando ; c'est une période où la neige recouvre le volcan de bas en haut. Mais à partir de novembre, vous aurez tout le loisir de monter au refuge à pied avant de chausser les crampons jusqu'au sommet. La face nord est recommandée pour son accessibilité  ; plus facile techniquement, elle donne la possibilité aux randonneurs moins affûtés de tenter l'aventure. Et en haut, comment regretter l'effort  : des lacs, des montagnes, le ciel... Un rendez-vous avec l'immensité  ! 

Volcan Lanín

La traversée de la frontière en ferry

Si vous souhaitez passer la frontière entre le Chili et l'Argentine, la traversée en Ferry entre Puerto Pirhueico et Puerto Fuy a de quoi vous ravir  ! Et de toute façon, après Puerto Fuy (Chili), il n'y a plus de route..., juste le lac Pirihueico et ses merveilles  ! Au programme  : 1h30 de voyage sur cette longue et étroite étendue bleue  (caractéristiques bien spécifiques du lac !). Les montagnes tombent dans l'eau, puis on longe une nature tout à fait sauvage. 

Découverte de la péninsule Quetrihué 

Au sud de la province de Neuquén, à Villa la Angostura, prenez une nouvelle fois l'option bateau  ! De la baie Quetrihué, il vous mènera jusqu'à la Péninsule du même nom où vous pourrez découvrir le Bosque naturel de Arrayanes, paradis des écotouristes. Ici, à 2800 mètres au-dessus du niveau de la mer, on s'engouffre au cœur d'une forêt étourdissante. Les arbres arrayanes (variété de myrtes) arborent une  écorce cannelle fendue de traces blanches et leur cime peuvent atteindre les 17 mètres de haut  ! Une promenade vertigineuse parmi certains spécimens âgés de 600 ans. S'il vous reste un peu de temps avant le retour au port, prolongez l'instant en entamant l'une des nombreuses randonnées proposées. Certaines vous mèneront même le long du lac Nahuel Huapi. Le vent dans les cheveux, le son des piverts et le grincement des arbres pour accompagner vos pas... Une ode à la nature ! 

Arrayanes

Le parc Lanín (au sud du volcan) 

Bienvenue dans l'un des plus beaux parcs de Patagonie. Classé au Patrimoine mondial naturel par l'UNESCO en 1981, vous y découvrirez une multitude de cascades, de paysages volcaniques et certaines variétés d'arbres centenaires que l'on ne trouve qu'ici... Les sentiers ne manquent pas et méritent largement d'être sillonnés  ! Et pour que le spectacle soit entier, offrez vous une navigation au gré des eaux cristallines des lacs Huechulafquen et Epulafquen. Les pêcheurs apprécieront d'autant plus l'escapade que le poisson y foisonne. Truites arc-en-ciel, brunes et Fontinalis... Un eldorado  ! 

La route des 7 lacs depuis Bariloche 

La route des 7 lacs qui relie Bariloche  et San Martin de los Andes longe les lacs de la région. La beauté et la quiétude des alentours ont de quoi séduire  ! Nous vous conseillons de passer par Villa Traful pour observer de magnifiques paysages désertiques. Cela engendre de quitter l'asphalte pour s'engager sur une piste étroite, sinueuse et bosselée, mais le lac Traful dévoile un bleu intense qu'il serait dommage de louper.  Pour prolonger le plaisir, vous pourrez même y monter votre campement  ! Au retour, direction le col du Cordoba. Là encore... une piste  ! Mais surtout des points de vue remarquables sur les sommets de la Cordillère des Andes. De quoi ressentir la grandeur enivrante de Dame nature. 

Villa Traful, route des 7 lacs

Envie de vous laisser porter par la beauté de la Province de Neuquén  ? Notre agence, vous propose des séjours sur-mesure à la découverte des lacs et des volcans de Patagonie, n'hésitez pas à nous contacter. 

lundi 17 octobre 2016

Buenos Aires, à chacun ses quartiers

Pas évident lorsque l'on arrive dans une ville, notamment dans une capitale, de trouver tout de suite les endroits qui nous correspondent  ! En visite à Buenos Aires, vous n'y passerez peut-être pas beaucoup de temps, alors concentrez-vous sur l'essentiel, tout du moins le vôtre  ! Envie de découvrir la cuisine locale ? De trouver des antiquités  ? De danser  ?... Selon vos goûts et ce qui vous fait vibrer, voici de quoi vous orienter ! 


Pour les oiseaux de nuit 

San Telmo est sans conteste le quartier où les amoureux de la fête devront se rendre. Ici, la vie nocturne est à son paroxysme. Entre anciennes adresses dont la réputation n'est plus à faire et nouveaux lieux branchés, argentins et touristes se mélangent. On y trouve des bars avec terrasses, des boîtes de nuit, des places animées... Tout y est ! 

Pour savourer les mets locaux

Le quartier Recoleta devrait régaler vos papilles. Et pour un partager un repas dans un cadre chic au cachet incontestable, rendez-vous au restaurant Oviedo. Vous y goûterez des plats de viandes et de poissons typiquement argentins. Mais ici, les rues regorgent de petits restaurants où déguster des spécialités locales telles que les fameux empanadas, petits chaussons fourrés de viande, véritables symboles culinaires du pays. 


Crédits photo  : Oviedo 

Pour chiner

Plusieurs endroits peuvent faire le bonheur des amateurs d'ancien  ! Vous ne pouvez notamment pas passer à côté du Marché aux Puces situé à la limite des quartiers Palermo et Colegiales. On y trouve toutes sortes d'antiquités et surtout des professionnels et passionnés loin des petits vendeurs friands de vous soutirer quelques pesos. Les meubles sont fortement représentés, les chaises surtout  ! Mais la décoration d'intérieur n'est pas en reste. Vous pourrez également apprécier le travail des restaurateurs de meubles et d'objets antiques. Dans le quartier de San Telmo, la Plaza Dorrego est réputée pour ses antiquités  ;  tellement réputée et courue des touristes que les prix ont explosé. Un endroit sympa pour les yeux, mais pas pour le portefeuille donc  ! Et si ce sont les livres qui vous attirent, direction le centre de Buenos Aires, quartier San Nicolás, vers les rues Corrientes et Uruguay avant de vous diriger dans le quartier Caballito, centre géographique de la ville. Ici, les vieux bouquins pullulent parmi d'autres postes de brocantes.

Pour se mettre au vert 

Si vous souhaitez vous offrir une pause après avoir écumé les moult boutiques, musées, bars et marchés de Buenos Aires, rendez-vous à nouveau dans le quartier Caballito, lieu où les places et les parcs ne manquent pas. Idéal pour prendre le temps de s'installer sur un banc ou de bouquiner (notamment au Parque Rivadavia, devenu la Mecque des collectionneurs et des bouquinistes). Le paradis des promeneurs !



Pour découvrir le tango

Si vous souhaitez assister à un spectacle de tango, direction le centre de Buenos Aires, dans les quartiers Monserrat et San Nicolás, notamment aux alentours de l'avenue Corrientes. Dans le quartier San Telmo, El Viejo Almacén est aussi une adresse à retenir. Ce théâtre authentique propose l'un des spectacles de tango les plus réputés de Buenos Aires. Un show traditionnel regroupant d'excellents danseurs professionnels. 


Crédits photo : El Querandi, Quartier de San Nicolás

Pour danser le tango 

Au-delà des spectacles, vous pouvez aussi vous essayer à la danse endiablée. La ville regorge de milongas en tous genre, dans lesquelles vous pourrez prendre un cours. Nous y avons d'ailleurs dédié un article au sein duquel vous retrouverez les meilleures milongas de Buenos Aires

Maintenant que vous en savez un peu plus, quel(s) quartier(s) pensez-vous privilégier lors de votre séjour à Buenos Aires ?